Our Blog


Être(s) vivant(s) – se relier – partager : retour sur un atelier inoubliable

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Un parcours pour se (re)connecter à Soi, au Groupe, à la Nature

L’Université Terre & Mer était organisatrice d’un atelier d’initiation à l’écologie relationnelle les 6, 7 et 8 novembre 2015 sur le trés beau site de l’Ecole Nationale de Voile de Saint-Pierre Quiberon (Morbihan 56, Bretagne). Guidés par Marie Christine Jacob (Formée au TQR*), Amans Gaussel (La Dynamo Dinan) et Catherine Gautier (Spécialiste des questions climatiques, Californie), 18 participants ont expérimenté le parcours pédagogique « Travail Qui Relie* » initié il y a 30 ans par Joanna Macy (Californie). Découvrez leurs témoignages.

La réédition de cet atelier est programmée pour novembre 2016: www.terre-et-mer.eu/atelier-travail-qui-relie/

*Issu de l’anglo-saxon Work That Reconnects, le Travail Qui Relie est un processus pédagogique qui prend la forme d’une spirale. Il a vocation à ouvrir le champ de nos ressources personnelles, pour tenter de transformer nos sentiments (impuissance, peurs, colère) en engagements créatifs au service du bien commun. Cette approche nous permet de  nous questionner en tant qu’humain sur notre appartenance à la toile « du Vivant ». En savoir +

 


Des témoignages forts

Voir le dossier : retour sur l’atelier écologie relationnelle _travail qui relie en Bretagne_Université Terre & Mer 2015

Accueillir la diversité des personnes, des rythmes, et des intentions

Le 1er jour, les co-facilitateurs (pro)posent un cadre sécurisant pour s’engager individuellement et collectivement dans ce parcours, à son rythme, avec bienveillance. La question de notre relation au Vivant est « mise au centre » du processus.

« Un accueil doux et « fluide » dans la simplicité un déroulé « naturel » et une présence forte de l’équipe »

« Les intentions différentes sont acceptées et bienvenues, c’était important pour moi »

Initier l’ouvrage qui (re)connecte*, s’engager

Le jour 2 du parcours débute par une phase de « compostage ». Les participants qui en éprouvent le besoin se libèrent de leurs ressentis qui les empêche de cheminer, de se réaliser dans une forme d’engagement (inerties, tristesses, peurs, sentiment d’impuissance).

«Le cadre sécurisant pour aller au fond des choses, nous a permis d’être protégé pour exprimer le « pas facile. »

« Ce sont des moments « lourds », chargés en émotions dures, on exprime certaines souffrances. Elles sont partagées et portées par le groupe. »

« C’est se jeter à l’eau, dans le vide, braver certaines barrières. Lorsqu’on s’exprime véritablement avec son cœur, personne n’est blessé. »

« Cette forme de lâché prise était inédite pour moi, uniquement possible grâce à l’énergie du groupe qui l’accueille et l’absorbe : ça fait du bien. »

« A la suite de ce « compostage » j’ai ressenti une sensation de « relâchement » et de sérénité. »

« J’ai le sentiment que le collectif d’individus devient un groupe. »

« La notion de temps s’est assouplie, on se sent à la fois éprouvé et énergisé : il se passe un truc, je réalise que l’on « bosse » véritablement. »

Savourer ensemble, célébrer, se projeter

Le jour 3 était propice à la mise en perspectives.  Des liens sont nés : le collectif d’individu devient progressivement un groupe. Fort de leur connexions, les participants, à leur façon et à leur rythme se projettent dans leurs engagements à venir.

« L’expérience du Kern, dans ce lieu face à l’océan a été magnifique : quoi de mieux pour se sentir Vivant et connecté !

«J’ai pu sentir une sincérité et un bien être profond et contagieux qui émanait de chacun. Assurément un moment puissant de ce parcours surprenant. »

« Une énergie partagée, une sensation de chemin parcouru qui amène un engagement actif »

« Dans cette expérience, la dimension participative est forte, le dialogue et la relation saine occupent une place centrale » 

« Il s’agit de se relier, à soi même, aux autres, à l’écosystème, le processus facilite la perception de ces liens, les renforce.»

 « Les éléments scientifiques à propos de la situation climatique ont véritablement nourri l’équilibre dimension cérébrale – dimension émotionnelle du parcours. »

« La mise en perspective scientifique à permis de faire du lien, de nourrir la dynamique d’engagement. Le travail sur les différentes puissances d’agir a su compléter et nous projeter dans une motivation personnelle »

« La diversité des trois co-facilitateurs a amené une vrai richesse (approches scientifique, émotionnelle et artistique). Elle nous a fait toucher du doigt les facettes  de ce processus « intense ». »

«Une belle expérience humaine! »

 


Le mot du co-facilitateur

Amans Gaussel_La Dynamo Dinan_ Atelier initiation à l’écologie relationnelle "Deep ecology : le Travail Qui Relie (TQR)" 6, 7 et 8 novembre 2015, Université Terre & Mer, Ecole Nationale de Voile de Saint-Pierre Quiberon (Morbihan 56, Bretagne) » Ce premier atelier de Travail qui relie mené avec l’université Terre et mer en novembre 2015 a été très fort pour moi, et j’ai eu l’impression qu’il avait un sens profond et juste aussi pour chacun-e des participant-e-s. Je crois que nous avons vraiment nourri l’intention partagée de « reliance » humaine et de connexion à Gaïa la Pacha Mama. Nous en sommes sorti-e-s enrichi-e-s de beaucoup d’énergie et d’espoir pour nos mouvements quotidiens de lutte et de constructions d’alternatives. C’était aussi une belle rencontre pour notre équipe de co-animation-co-organisation, qui m’a semblée pleine de cohérence, et qui augure d’heureuses perspectives de réseau Transition à l’échelle régionale.
Amitiés. » Amans Gaussel


L’atelier « S’initier à l’écologie relationnelle » réédité en 2016 !

Les inscriptions sont ouvertes pour la réédition de cet atelier est programmée pour novembre 2016 www.terre-et-mer.eu/atelier-travail-qui-relie/


Remerciements

Nous souhaitons remercier chaleureusement l’équipe de co-facilitation qui a fait un travail formidable par sa bienveillance, sa complémentarité et sa cohérence.Nous remercions les participant(e)s pour leur implication, leur belles énergies.

atelier deep ecology TQR_UT&M_Sophie Marion TQR231210JPG

Sophie Marion SonaturoUn spécial merci à Sophie Marion et son entreprise Sonaturo*   qui a su prendre soin de nous en nous cuisinant de la nourriture saine et délicieuse durant ces trois jours.

Merci aux participants qui ont permis la réalisation de ce bonus réjouissant!

Nous recommandons vivement Sonaturo* (naturopathie, cuisine bio sans gluten, organisatrice de croisière bien-être sur vieux gréement)

www.sonaturo.free.fr/fr/


Contactez l’UT&M

Nous répondons avec plaisir à tout besoin d’information:

Pierre Tarayre – UNiversité citoyenne Terre & Mer | pierre.tarayre@terre-et-mer.eu | 06 29 97 18 66

So, what do you think ?