RENCONTRES DES ECONOMIES POSITIVES: INTERVENANTS / découvrez la richesse des intervenants dirigeants, innovateurs, accompagnateurs du changement, élus

 



Rencontres économies positives Bretagne Auray 7-8 novembre 2017

Des voix et des voies d’avenir…

Elles vous donnent RDV sur les Rencontres des Economies Positives

PROGRAMME


Bertrand MONFORT, Institut Inspire 

Ingénieur agricole, Docteur en Écologie,  consultant innovation et performances durables, Permaéconomie, fertilité et transition sociétale.

« Vers la permaéconomie » (conférence 7/11):

Projetons le regard et la réflexion prospective au-delà des limites traditionnelles de l’économie à bases financières et comptables, en considérant notamment la richesse inspirante et l’antériorité des modèles vivants et notre interdépendance avec la biosphère à laquelle nous appartenons…www.linkedin.com

 


Isabelle Delannoy – Do Green économie symbiotique

Fondatrice et dirigeante, écrivaine, chercheuse et conseillère en modèle durables  émergents

« S’inspirer du vivant et coopérer : des clefs de l’economie de demain? » Découvrez l’économie symbiotique

Bio: Depuis 25 ans, Isabelle Delannoy se consacre au développement d’une nouvelle société humaniste, écologique et progressiste. Ecrivain, chercheuse, conseillère et activiste,  elle est auteur du film Home de Yann Arthus-Bertrand (800 millions de personnes touchées), théoricienne de l’économie symbiotique,  première théorie intégrative des nouvelles logiques économiques et productives durables,  co-architecte du programme Reverse the Climate Change du Commonwealth (53 pays) et connue du grand public pour ses chroniques d’une écologie pratique et désirable avec Stéphane Bern (1 million de téléspectateurs). Elle a fondé DO Green économie symbiotique, agence de développement vers une économie symbiotique et  travaille avec les universités, les entreprises, les institutions et les réseaux de la transition à un niveau local comme mondial.  Elle a été membre de plusieurs commissions gouvernementales et est auteur d’articles académiques sur la pensée écologique et sur l’économie symbiotique.

 



Michel RENAULT, PEKEA (Political and Ethical Knowledge on Economic Activities), FAIR (Forum pour d’Autres Indicateurs de Richesse)

Maître de Conférences

« Habiter le monde autrement : pour une politique du commun » Comment impliquer les citoyens dans des entreprises collectives communes? (conférence 7/11)

Le terme « communs » fait écho au développement d’une multitude de pratiques qui matérialisent la nécessité d’un changement d’attitude vis à vis des rapports entretenus à la fois avec les « choses » et avec les autres, notamment face aux fractures qui déstructurent les sociétés. Les multiples inégalités sociales, économiques, environnementales… dessinent le portait de sociétés parcourues par des lignes de failles qui ne font que s’accroitre. Face à cela la résurgence du « commun » apparaît comme un espoir de réunification

 


Philippe DERUDDER, Association Internationale pour le Soutien aux Économies Sociétales

« Le milliardaire pauvre » ou « Reconsidérer la richesse » (conférence 7/11)

Le monde est suspendu à l’argent. Qu’on soit une personne, une entreprise, une collectivité locale, un État, c’est accéder à l’argent qui absorbe le plus d’énergie, qui représente la finalité principale de toute action. Le nerf de la guerre comme on dit! Que pensez-vous d’une humanité qui, au nom du besoin d’argent, richesse symbolique, sacrifie l’humain et la planète, richesses réelles, expression du vivant? Ne croyez-vous pas qu’on est en train de marcher sur la tête? Ce XXIème siècle nous invite de façon de plus en plus pressante à une « Ré-volution ». Autrement dit à inverser notre façon de penser la richesse. Est-ce possible? Comment faire?

Bio : Chef d’entreprise « interpellé » par les contradictions du système… Il démissionne volontairement en 1992 et partage depuis le fruit de ses recherches et expériences dans ses livres, conférences et ateliers. Il anime l’association AISES – Association Internationale pour le Soutien aux Économies Sociétales – Il est auteur et co-auteur de plusieurs ouvrages dont Les 10 plus gros mensonges sur l’économie chez Dangles – La dette publique une affaire rentable, Une monnaie au service du Bien commun chez Yves Michel.

 


Marie MOTAIS, Alluna, Terre & Mer

Danseuse chorégraphe, sophrologue, « Artiste chercheur, exploratrice du mouvement vivant » co- fondatrice de Terre&Mer, co-directrice de Tamalpa France

« Se mettre en mouvement » (interventions plénière 7 et 8/11)

Bio: Marie est danseuse, chorégraphe ( Cie alluna), Praticienne en LifeArtProcess. Influencée par ses nombreuses rencontres au quatre coins du monde, dont celle majeure avec Anna Halprin elle aime se définir comme « artiste chercheur »? passionnée par l’humain et le vivant, notre lien à la terre et l’intelligence collective. Elle explore et exporte les pratiques de compréhension organique de l’humain et du mouvement. Ses propositions sont issues de l’alchimie singulière et originale de ses recherches entre art et vie, danse et nature, conscience  et  sagesse des peuples premiers,  nourries au quotidien des traditions Celte et Amérindienne. Passionnée par la danse comme moyen d’exploration et sublimation de l’humain en tant qu’être intégré et connecté au vivant et à la terre, Marie amène notamment sa sensibilité et une relation intime entre Art et transitions au cœur de Terre et Mer dont elle est co-fondatrice…

 


Jean-Philippe MAGNEN

Thérapeute accompagnateur du changement, ancien élu Région Pays de la Loire

Transformer nos organisations: experimentez le process « jeu du roi » (atelier n°2 du 7/11)

Issue des travaux de Dominique Vincent, basée entre autres sur l’approche systémique et sur les travaux de Jung, le Jeu du Roi et de la Reine est une méthode de formation au leadership qui permet d’explorer votre « théâtre intérieur » et qui détermine votre façon d’interagir sur la « scène extérieure ». Des parties de vous – dites « archétypales » – composent votre personnalité. En interaction avec les archétypes des autres, ces parties vont s’animer dans la mise en scène du Jeu du roi. Il s’agit d’une expérimentation intense et décalée de développement personnel et professionnel, une constellation guidée, un voyage exploratoire passionnant, pour vous faire évoluer en conscience vers un leadership plus puissant.

Bio : www.jeanphilippemagnen.fr/infos/50-qui-suis-je

 


Julie SCHWAGER, Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement de Bretagne

Ingénieur-docteur, chargée de mission Développement durable

« S’orienter vers une économie locale favorable au territoire et au bien-être de la population avec la démarche Neolab² » (atelier 8/11)

Lancée en 2016, la démarche Néolab² a permis d’accompagner trois collectivités bretonnes dans leur démarche de transition vers une économie favorable au territoire et au bien-être de la population. Grâce à l’expérience acquise auprès de ces collectivités pionnières ainsi que lors des forums Neolab² de 2016 et 2017, une boîte à ressources a été réalisée afin d’offrir des outils simples et pratiques aux collectivités qui souhaitent s’engager dans cette démarche. Cet atelier débutera par une rapide présentation de la démarche et de cette boîte à ressource. Afin de s’initier à cette démarche participative, les participants à l’atelier seront ensuite invités à questionner ce qui, pour eux, fait le bien-être et le mal-être dans un territoire en lien avec l’économie. Suite à une étape de synthèse de ces différentes réponses, la séance se terminera par un temps d’échange permettant à chacun d’exprimer son ressenti et ses questionnements par rapport à cette démarche et ses objectifs. www.prezi.com/tza_vsmpahns/neolab2/

Bio : Chargée de la mission Promotion du développement durable dans les territoires à la DREAL, Julie Schwager accompagne les collectivités souhaitant s’engager dans la transition écologique et solidaire. Par des actions de communication ou d’accompagnement des acteurs locaux, elle travaille notamment à la diffusion des Objectifs de Développement Durable (ODD) de l’ONU et au développement de la démocratie participative dans les projets environnementaux.

 


Yannick LAPIERRE, centre du Bonheur National Brut Francophone

Thérapeuthe, formateur, co-directeur du Centre BNB France

Bonheur national brut : co-construisons ensemble le monde de demain grâce au BNB ! (atelier 7/11)

Le bien-être est une responsabilité politique : s’efforcer de répondre aux besoins légitimes d’une société qui est l’aspiration du bien-être de tous les êtres…

Bio: Formateur et pédagogue depuis 19 ans, praticien certifié en psychothérapie* et coach, formé à la Pleine Conscience par une formation MBSR au Center For Mindfulness (créé par Jon Kabat-Zinn aux USA ) et auprès du maître zen Thich Nhat Hanh. Pionnier en France dans l’animation des programmes MBSR et MBCT, il a à coeur d’intégrer les courants de méditation de Pleine Conscience et les pratiques de transformation thérapeutique occidentales. Il a animé plus de 50 sessions ou retraites de Pleine Conscience et enseigne auprès de particuliers, de dirigeants et au sein de diverses organisations. Il supervise ou accompagne pédagogiquement des professionnels souhaitant intégrer ces pratiques dans leurs activités. Pratique constante de la méditation depuis. Par ailleurs, co-dirige Arolla Partners et le Centre BNB France (Bonheur National Brut). www.yannicklapierre.com/qui-suis-je

 



Benoit BORRITS, Association Autogestion

Animateur d’éducation populaire, journaliste

Quelle gouvernance pour une économie positive? « Coopératives de salariés : au-delà du profit, la valeur ajoutée » (Conférence 7/11)

Nous assistons simultanément à une vague de reprises ou de transmissions d’entreprises par les salariés sous forme de Scop ainsi qu’à un désinvestissement ou sous-investissement de la part du privé de nombreux secteurs de l’économie qui induit un chômage massif. La faute à une financiarisation accrue de l’économie ? La Scop ou coopérative de travail ne raisonne pas en terme de profit mais de valeur ajoutée. Il est à souligner que la plupart des nouvelles méthodes de management (Valeur ajoutée directe, entreprise libérée, holacracy…) mettent l’accent sur l’implication des salariés et une mise en sourdine de la notion de profit. Celles-ci sont fréquemment mises en place à la suite d’une crise de l’entreprise qui remet en cause l’organisation hiérarchique de l’entreprise conditionnée par la recherche de profit. Le débouché naturel de celles-ci ne serait-il pas la coopérative de travail ? Généraliser la coopérative de travail revient à remplacer le profit par la valeur ajoutée dans l’économie et à faire prendre par le salarié le risque que le propriétaire privé prenait antérieurement, risque aujourd’hui de plus en plus supporté par les salariés comme en témoignent les remises en cause successives du droit du travail. Quelles sont les solidarités collectives à mettre en place et à imaginer pour permettre une transition de l’économie d’un pilotage par le profit à une orientation par la valeur ajoutée ?

Bio : ancien journaliste et chercheur indépendant, animateur de l’Association Autogestion (www.autogestion.asso.fr), auteur de « Coopératives contre capitalisme » aux Editions Syllepse et de « Travailler autrement : Les coopératives » aux Editions du Détour.

 


Elles/ils interviennent

  • Anne PATAULT, Région Bretagne

  • Anne Monmousseau, Terre & Mer

  • Aurélien SUSNJARA, Fondation Ellen Mc Arthur

  • Sophie Astrid HAREL, Latitude Business

  • Luc DANDO, ingénieur conseil, auteur du livre  “Vers une éco-industrie locale”

  • Cécile VACHER, cabinet de conseil Vertuel

  • Christelle LE CHAT, Association La Vida Locale

  • Franck DELALANDE, Talents Tube

  • Bernard MENGUY, architecte…

 


Programme

Découvrez la richesse d’un programme pluridisciplinaire et participatif conçu pour maximiser les interactions et l’intelligence collective. Belles découvertes!

PROGRAMME

Le programme évolue! Restez-informés.

 

 


Contactez-nous:

Pierrick LEMOUEL – Coordination : pierrick.le-mouel@terre-et-mer.eu   |    +33 6 66 35 21 03 | +33 2 90 98 40 43

Anne MONMOUSSEAU – Partenariats : anne.monmousseau@terre-et-mer.eu

Claire LABEL – Logistique : claire.label@terre-et-mer.eu

Pierre TARAYRE – Communication & relation presse : pierre.tarayre@terre-et-mer.eu   |   +33 6 29 97 18 66