Retour sur la conférence « comprendre l’économie » avec Philippe Leconte et Jean Rémy (La Nef) du 10 juin 2016 à Vannes

Comprendre l’économie pour agir en conscience

Conférence économie_salle

Animée par Philippe Leconte ancien Président et Jean Rémy membre du conseil de surveillance de la  Nef (première banque éthique française) vendredi 10 juin 2016 à Vannes, la conférence « Comprendre l’économie : pourquoi la finance solidaire ?» du 10 juin à Vannes avec le pôle E2S, nous a amené à prendre du recul sur des questions oubliées dans les coulisses de notre société : comment est naît la monnaie ? à quels besoins répond t-elle ? A quoi pourrait servir notre argent ? Pourquoi et comment lier économie et solidarité ? Nous vous proposons quelques extraits de cette riche soirée d’échanges passionnés !

Naissance de l’argent : d’où vient la monnaie?

Au départ, les échanges de valeurs prenaient la forme du troc, fondé sur le principe de réciprocité. Avec le temps, l’impossibilité de réciprocité directe amène l’apparition de la promesse de contrepartie que l’on appelle créance fondée sur la confiance ; un demi-troc. Le nombre de dettes et créances augmentant et circulant, l’écriture devient nécessaire pour se souvenir (tablettes sumériennes) : c’est l’apparition de la « monnaie » (déesse de la mémoire). Une monnaie est donc un moyen d’organiser la confiance dans l’objet servant au transfert.

Ou va mon argent ?

« Nous ne pouvons pas nous désintéresser de ce que fait notre argent dans d’autres endroits. Tout mouvement d’argent a toujours une conséquence sur quelqu’un d’autre ». Philippe Leconte

« Pour 100€ qui circule sur la planète, 99% ne concernent pas l’économie réelle. » Jean Rémy

De l’épargne sécurisante à la prise de risque vertueuse

« En France, la quantité d’épargne correspondant à une demande de sécurité est gigantesque. Pour une économie qui fonctionne, il faut assurer une sécurité mais aussi investir. Il s’agit d’accepter de libérer l’entrepreneur de son risque. Vous-vous y retrouvez car la prospérité viendra de ces entreprises. »

Pourquoi économie solidaire ?

« Mon activité économique ne me concerne pas seulement. On se serre les coudes. La vision d’une économie « fraternelle » : j’en fais plus que ce que j’en demande. Imaginez le climat si on arrête de tirer la couverture à soi. La question de l’individualisme est centrale. »

Comment réguler le système ?

Il existe 3 types complémentaires de régulation du système :

Coercitive : se doter de moyens de contrôles et de sanctions

Ethique : se doter d’un cadre éthique défini par des valeurs

Éducative : mettre en oeuvre la sensibilisation à l’économie pour pour en devenir acteurs responsables 

Monnaies locales complémentaires : pourquoi et comment?

Selon Philippe Leconte, dans un premier temps, l’intérêt d’une monnaie locale est d’insuffler une culture citoyenne (consommateurs, économie locale, impact écologique).

Pour obtenir un véritable levier économique, il semble nécessaire qu’un grand nombre de personnes s’entendent sur les prix justes, indépendamment des prix de marchés classiques (grande distribution).

Jean Rémy travaille sur la création d’un mécanisme de chambre de compensation entre monnaies locales avec une gestion par négociation des différentes monnaies locales. (voir fiche technique ci-dessous).

En savoir + : Comment organiser les échanges entre monnaies complémentaires ? Fiche technique de l’Université Citoyenne de l’Economie Fraternelle, un organe de La Nef